Tests, Xperia
[MAJ] Une semaine avec le XPERIA S sous Jelly Bean 4.1.2

[MAJ] Une semaine avec le XPERIA S sous Jelly Bean 4.1.2

Après de nombreux mois d’attente, Google Android 4.1.2 alias Jelly Bean est enfin disponible pour les possesseurs de smartphone XPERIA S. En effet le déploiement de cette mise à jour (numéro de  version 6.2.A.0.200) est intervenu le week-end dernier via l’application PC Companion. Après une semaine en sa compagnie, il est temps de dresser un premier bilan. L’attente qu’a suscité cette ultime mise à jour majeure est-elle à la hauteur ? C’est ce que nous allons voir. La mise à jour ayant portée sur un seul smartphone, l’expérience utilisateur peut ne pas être représentative.

La migration a été effectuée depuis Ice Cream Sandwich 4.0.4 (numéro de version 6.1.A.2.45) en conservant la totalité des applications précédemment installées ainsi que le contenu de la mémoire interne (photos, vidéos et musique).

La première chose que l’on remarque est la nouvelle interface. Certes, elle est dans la continuité des précédentes versions mais apportent des nouveautés non négligeables. Il est enfin possible de gérer le nombre de bureaux (jusqu’à 7) ainsi que celui sur lequel vous serez redirigé par défaut en appuyant sur la touche accueil. Certains widgets de Sony ont été redessinés à l’instar de l’interface Walkman et du gestionnaire d’alimentation (Wi-Fi, Buetooth, Data, etc.). Ce n’est pas le cas de Timescape. Un choix étrange puisque vous vous retrouvez avec différents designs sur votre écran d’accueil (attention aux personnes maniaques comme moi 😀 ). Autre point positif, le gestionnaire de notifications apporte enfin le contrôle direct du Wi-Fi, du Bluetooth, du transfert de données et la gestion du profil sonore sans compter l’intégration plus poussée de Gmail et autres applications (SmallApps, ect.). Cela évitera de perdre du temps en cherchant le widget adéquat ou en navigant dans les menus.

Les applications Messagerie et Téléphone arborent un nouveau fond blanc non paramétrable qui ne plaira pas forcément à tout le monde. Cependant, elle s’accorde parfaitement à la version blanche du XPERIA S. A noter que l’image associée aux contacts et issues de facebook ne sont toujours pas disponibles dans une plus grande résolution. Vive la bouillie de pixels quand vous consultez le détail d’un contact.

Côté multimédia, des versions révisées des applications Album, Films et Walkman font leur apparition. Il est désormais possible d’activer les fonctions AudioClear+, Clear Phase et autres joyeusetés pour le contenu sonore. A l’image de l’intégration des albums facebook, les photos stockées sur votre compte PlayMemories Online peuvent désormais apparaître dans la galerie. Du côté photo, malgré l’interface repensée et l’ajout de nouveaux paramètres et filtres, la qualité ne progresse pas. Pire elle a même tendance a régresser lors de la capture de vidéo. En effet, les saccades semblent plus nombreuses. La prise de photo avec flash est déconseillée sous peine de vous retrouvez avec des photos tirant vers le bleu. Vous êtes prévenu. Chose amusante, lorsque vous sélectionnez la résolution de la caméra frontale, les ratios sont inversés (1MP 4/3 correspond à 1MP 16/9 et inversement). Merci au stagiaire du département développement.

Les utilisateurs de smartphones accordent de plus en plus d’importance à l’autonomie. Il n’est pas inepte d’espérer de précieuses minutes supplémentaires lors de l’arrivée d’une nouvelle version logicielle. Pour satisfaire ce point, Sony nous annonce le Mode veille étendu. Ce paramètre optimise la durée de vie de la batterie en désactivant le trafic de données lorsque l’écran est mis hors fonction pendant quelques minutes. Il faut comprendre par là : toutes les connexions et la plupart des applications demeurent inactives. Seule la réception d’appels et de sms n’est pas affectée. Ce mode n’est pas paramétrable comme la fonction Stamina du récent XPERIA Z. C’est intéressant sur le papier, mais totalement inefficace dans la pratique. A titre de comparaison, à usage et paramètres similaires, ICS accordait 1,5 jours d’autonomie contre à peine 12 heures sous JB. Il semblerait qu’il y ait un réel problème au niveau de la gestion de l’alimentation. Pire ce prolongateur d’autonomie a intercepté 70% des appels entrants. Les correspondants lésés ne perçoivent aucune tonalité et sont gentillement conduits vers le répondeur après une dizaine de secondes.

Au tableau des points négatifs, on peut ajouter : l’absence totale de connexion data sous le réseau 2G, voir 3G dans certains cas; le témoin de notification qui reste constamment allumé malgré le chargeur débranché et la fermeture des notifications; la touche volume haut qui ne répond pas toujours et nécessite le redémarrage du téléphone.

On se retrouve donc avec un smartphone d’une autonomie de 12h qui n’a pas de connexion data et qui ne reçoit pas tous les appels. En somme un téléphone inutilisable dans la vie courante à moins d’être connecté en Wi-Fi, de désactiver le mode veille étendu et d’emporter son chargeur au bureau. Après ce constat, j’ai décidé de retenter la mise à jour en effaçant toutes les données présentes sur la mémoire interne sans grands changements. Mais ce n’est pas le cas de tout le monde comme en atteste les retours d’utilisateurs sur les différents forums et réseaux sociaux. Cependant Sony Mobile a déjà indiqué qu’un correctif était en préparation et qu’il serait mis à disposition dans les prochaines semaines.

[MAJ du 6 septembre 2013]

Une mise à jour corrective estampillée 6.2.B.1.96 est disponible depuis la fin du mois août. Elle corrige de nombreux problèmes rencontrés au cours de cette prise en main de Jelly Bean. Ainsi, nous avons pu retrouver un smartphone opérationnel avec une autonomie améliorée par rapport à ICS 4.0. Le mode Stamina est fonctionnel, la connexion data en 2G a été fixée, etc. En soit une version logicielle qui aurait dû être celle lancée en juin. Je ne peux que vivement recommander son installation.

Par Pegasus0mi7

Share this Story

Related Posts