PlayStation, Tests
[TEST] PlayStation VR

[TEST] PlayStation VR

Connu sous le nom de code « Projet Morpheus », le PlayStation VR est devenu via une communication efficace et des démonstrations percutantes à créer une véritable impatience auprès de la communauté de joueurs. Si nous ne sommes pas certains de l’avenir de ce nouveau mode de jeu, nous n’avons pas pu résister à se le procurer le jour J et nous vous livrons aujourd’hui notre avis après un bon mois d’essaie.

Kezako?
C’est un casque de réalité virtuelle, aussi appelé visiocasque, qui est sortie le 13 Octobre 2016 et crée par « Sony Interactive Entertainment »

Design
Sony n’est pas à son premier essaie, avec le Glasstron en 1996, puis le visiocasque en 2011 qui permettait respectivement de profiter de ses DVD, puis du BluRay et autres sources en déplacement sur un écran simulé de cinéma, Le PlayStation VR de 2016 se devait de ne pas décevoir.

Glasstron

glasstron

Visiocasque

sony_hmz_t1

PlayStation VR

psvr

Malgré son poids de 610g, il est exceptionnellement très confortable à porter grâce à cet ingénieux arc et système de serrage qui permet de déporter le poids du casque sur l’ensemble de la tête comme un chapeau plutôt que sur le front comme les anciens casques de la marque ou encore pire, sur le nez comme avec les autres casques VR. Sa couleur blanche et surtout ses LED bleus rappellent immédiatement la couleur signature de PlayStation et on est plutôt fier de le montrer et le porter avec son design futuriste. Bien vu, pour maintenir le noir autour de soi, PlayStation a choisi d’utiliser un plastique flexible qui entoure les yeux afin que le casque n’exerce pas de pression sur le visage et laisse passer l’air pour éviter l’effet saune et donc la buée.

Performance
Soyons bref mais clair. Si on perd énormément au niveau graphisme, on retourne quand même vers du niveau PS3 voir PS2 sur certains titres, niveau immersion, c’est tout bon! C’est vraiment là que l’on se rend compte du sacrifice qu’à fait PlayStation pour démocratiser la réalité virtuelle. La résolution Full HD à cette distance pique aux yeux. Heureusement d’un autre côté, cette baisse de définition ne gâche en rien l’expérience et on est complètement conquis. On entre vraiment dans le jeu et les sensations sont biens là. On à vraiment l’impression de plonger dans l’océan quand on descend dans la cage pour rencontrer le terrifiant requin de PlayStation World. On a un petit haut-le-coeur lorsque l’on dévale les (petites) montagnes russes de l’horreur d’Untill Dawn, Rush of blood. Pour le coup l’immersion est vraiment totale et très bien réussie!
En plus du mode VR, le casque présente également un mode « cinématique » pour une utilisation visiocasque afin de profiter d’un «écran virtuel géant ». On a la sensation d’être dans une salle de cinéma où on est le seul public. Si on regarde à côté de soi, on ne voit que du noir. C’est assez pratique si quelqu’un occupe la télé principale ou pour se regarder un film en solo. L’expérience visuelle est assez sympathique. On perd un peu en définition par rapport à la télé mais on gagne niveau taille. Pour les possesseurs de visiocasque de Sony les HMZ-T1/2/3 , on est avec le PSVR un cran en dessous niveau qualité d’image. On voit clairement les pixels et on a ici en fait un écran de smartphone devant ses yeux et non 2 petits écrans comme avec les visiocasques.

Audio/Video
Le processeur, le fameux boitier fourni en plus du casque et qui permet de déporter l’image du PSVR sur un écran télé possède quelques limitations. S’il permet un passthrough en 4K, il est imperméable au signal HDR, ainsi, si vous souhaitez juste jouer à la PS4/PS4pro avec des jeux patchés pour livrer une image HDR…il va falloir débrancher la PS4 du fameux processeur et la raccorder directement à la télé compatible… Pas terrible tout çà, on voit que le PSVR est sorti un peu vite pour avoir oublié çà!
De même si vous utilisez un casque PlayStation (Stereo Headset, Pulse, Gold ou Platinum wireless), il ne pourra être utilisé. Quand vous utilisez le casque VR, il faut obligatoirement connecter son casque en filière à la télécommande du PSVR pour profiter du son via son casque de gamer. (Cela est dû au mode 3D qui est géré par le processeur)

Sony Attitude
Comme toujours quand on teste, on y va à fond et on a découvert qu’en plus de la PS4, le PSVR est en fait compatible avec tout signal HDMI (limité à 1080P), on peut ainsi utiliser le PSVR en fonction visiocasque avec de nombreuses autres sources comme sa PS3, PSTV, Xperia etc…

PlayStation VR + PlayStationTV

pict_20161014_233631

PlayStation VR + Xperia

xperiapsvr

Conclusion
Comme avec la 3D, la perception de l’environnement VR varie d’un individu à l’autre. Elle peut être exceptionnelle comme être source de mal au cœur. Ainsi on ne peut vous le conseiller les yeux fermer, mais on vous conseille fortement de le tester. Car niveau rapport qualité prix, l’expérience video ludique est énorme ! Et puis si vous vous questionnez du possible abandon du PSVR par les éditeurs dans le futur ? Et bien grâce à sa fonction visiocasque compatible avec de nombreuse sources, il ne prendra jamais la poussière 😉

Par ClarkLong

Share this Story

Related Posts