Audio, Tests
[TEST] Platine vinyle Sony PS-HX500 Hi-Res Audio

[TEST] Platine vinyle Sony PS-HX500 Hi-Res Audio

Ce fut la star du CES 2016 en Janvier dernier. Non il ne s’agissait pas du PlayStation VR, ni du dernier Xperia mais…. d’une platine vinyle! Si les tourne-disques n’ont rien de nouveaux, le lancement en grande pompe par une marque grand publique comme Sony marque clairement le retour en force de l’analogique. La particularité de celle-ci et qui a fait grand bruit; est de pouvoir sauvegarder ses disques 33/45 tours en fichier Hi Resolution !

Kézako?
La PS-HX500 est un tourne disque (33/45 tours) manuel avec un pré-ampli intégré qui possède en plus un convertisseur A/D pour « convertir » ses disques en fichier numériques.

Design
Sony a repris les codes classiques des platines modernes avec un style très minimaliste …Peut être un peu trop d’ailleurs. Si son design est bien loin des standards audiophiles ou de la marque elle même d’il y a 20 ans, elle n’en reste pas moins esthétiquement réussie. Les différents éléments de la platine montrent que les ingénieurs ont eu un soucis évident du détail pour apporter un gain sonore qualitatif dans la construction de celle ci:
*On a un boitier MDF de 3cm d’épaisseur pour une bonne stabilité
pict_20161122_121434

pict_20161122_122320

*Un plateau en aluminium moulé sous pression qui est de manière originale ancré dans le boitier contrairement aux autres marques qui préfèrent le surélever. Cette disposition ajoute encore plus de minimalisme à l’ensemble. L’entrainement du plateau est par ailleurs assuré par un système de rotation à courroie.
pict_20161122_123031

*Le bras, contrairement aux habitudes japonaises est de type droit avec un porte cellule intégré. La cellule est une Audio Technica (aimant mobile) customisée pour Sony que l’on pourra éventuellement remplacer. Cette disposition permet au diamant de se trouver au centre de l’axe du bras pour un meilleur tracking tout le long de la lecture du disque et une meilleure stéréo. Le bras possède bien sûr un système de contre poids et d’anti skating mais pas de système d’élévation.
pict_20161122_122828

pict_20161122_123252

pict_20161122_123402

*Le couvre plateau est une épaisse pièce en gomme de 5mm d’épaisseur pour une meilleure stabilité et possède un renfoncement en son centre pour limiter voilage et variation de niveau dû à l’étiquette centrale des disques.
pict_20161122_122110

pict_20161122_123212

*L’ensemble est stabilisé et isolé des vibrations via des pieds « bumpeur » uniques.
pict_20161122_124647

*La connectique inclut une prise RCA commutable en phono + terre ou ligne et une sortie USB de type B pour le « ripping »
pict_20161122_123735

*Enfin le couvercle peut être retiré pour une meilleure écoute en évitant les possibles résonances.
pict_20161122_124344

Performances:
Lecture:
La platine est pratiquement plug & play puisque la cellule est déjà livrée montée/calibrée et le pré ampli inclus permettra d’apprécier la platine avec les amplis modernes d’entrée/moyenne gamme dénués d’entrée phono. Il faudra juste régler le contre poids et l’anti skating avant de pouvoir lancer la lecture. Cette dernière se fait de manière très fluide et la cellule de base répond aux critères de charge pour le tarif. La platine produit un son d’une bonne musicalité. La dynamique et le côté chaleureux du vinyle sont bien là tout comme l’image stéréo. On ne va pas redécouvrir ses disques, pour cela il faut investir dans une platine qui coûte 5 à 10 fois plus chère pour avoir plus de détails, de texture et de layering. Mais la PS-HX500 fait vraiment bien son travail et propose un son clair, assez détaillé et pourra en étonner plus d’un.
Le pré amplificateur intégré est de très bonne facture et il fera mieux de la plus part des amplis de moyenne gamme qui ont une entrée phono en présentant une bonne dynamique et du corps.
La possibilité de pouvoir changer la cellule en montant légèrement en gamme (100-150€ maxi), permettra de pousser le plaisir un peu plus loin. On pourra ainsi obtenir une meilleure spatialisation et une extension en réponse des fréquences au niveau des extrêmes (Testé avec Audio Technica AT440MLB).

Enregistrement: La conversion Analogique/Digitale se fait via une puce Burr-Brown PCM4202 et on peut sauvegarder les fichiers musicaux en WAV (jusqu’au 24/192) et en DSD (jusqu’au Double DSD 5.8MHz). Pour cela, on utilise le logiciel « Hi-Res Audio Recorder » (PC/Mac) qui est téléchargeable via le site de Sony. Il est très basique mais efficace. On choisit la fréquence d’enregistrement et on appuie sur le bouton REC. La lecture du disque commence et on voit l’enregistrement défiler en temps réel.

hiresaudiorecorder02

hiresaudiorecorder01

Une fois fini, on peut éditer les pistes (ajout de marquages de début et fin de piste) et entrer les infos tags tels que le nom des pistes, de l’artiste et de l’album.

hiresaudiorecorder03

hiresaudiorecorder04

Par rapport à l’écoute en live; les versions 24/196 et surtout 16/44.1 perdent en ouverture du chant sonore mais sont tout de même d’excellentes factures. Les Versions enregistrées en DSD montrent la supériorité du codage 1 bit du format SACD pour offrir un son plus ouvert, et extrêmement naturel. Je dirai même que les versions DSD sont la copie miroir parfaite du signal analogique que l’on entend lors de l’enregistrement à défaut de pouvoir avoir une copie parfaite de l’information gravée dans le sillon. L’intégralité du signal (y compris les craquements) et surtout ce côté chaud du vinyle sont totalement préservés.

On notera que l’enregistrement en DSD propose un niveau d’enregistrement plus faible que les versions WAV. Sony a remédié à cela le 1er Novembre 2016 en mettant à jour le software « HiRes Audio Recorder » afin de pouvoir dorénavant régler le gain en sorti. On gagne également un vu-mètre électronique.

Les plus:
Bonne sonorité
Excellente conversion HR et simple à réaliser
Pré-ampli intégré de bonne facture

Les moins:
Design banal
Prix un peu élevé si l’on est pas intéressé par la fonction ripping

Conclusion:
Sony nous offre ENFIN une platine moyenne gamme digne de ce nom (la PS-LX300 est vraiment une honte…) avec une qualité sonore et de fabrication qui vont de paire. La possibilité de préserver sa collection de vinyles en version numérique est inédite et vraiment efficace. Vous pourrez enfin écouter n’importe où vos disques et particulièrement ceux qui n’ont pas été réédités tout en préservant cette chaleur qui est unique au vinyle. Le package platine + pré-ampli + conversion pour 500€ en fait un produit très attractif niveau qualité/fonctionnalité/prix et pourra s’intégrer facilement dans toute installation HiFi voire même Home Cinema. Cependant; si vous souhaitez juste ré-écouter vos disques, il y aura d’autres alternatives moins coûteuses pour un rendu sonore similaire.

Par ClarkLong

Share this Story

Related Posts