PlayStation, Tests
[Test] GRAN TURISMO SPORT PS4

[Test] GRAN TURISMO SPORT PS4

Depuis la déception de GT6 sur PS3, THE jeu de course automobile sur PlayStation arrive enfin sur PS4 avec un épisode qui va bouleverser le principe même de GT

Kezako?
Gran Turismo « the real driving simulator » est une licence qui arriva en 1997 sur la PlayStation 1ère du nom. A cette époque, les studios ne proposait que de la conduite arcade. Polyphony Digital a pris le courant à contre pied en proposant de la simulation de sport automobile. Le titre s’est alors imposé au publique et a gagné la popularité qu’il hérite aujourd’hui. Après 6 épisodes principaux dont le très décevant GT6, la licence n’a pas su se renouveler à part via un garage de plus en plus riche. Ce laisser-aller a permis à d’autres licences de naîtrent et de devenir de nouvelles références comme Forza chez Microsoft.
Une chose importante à savoir est que ce GT « SPORT » suit un nouveau schéma et se coupe de ses ancêtres. En effet, GT Sport est principalement un jeu …online. Le mode carrière a été amputé, le permis n’est plus obligatoire et même le garage a subit une restriction niveau contenu (170 véhicules)

Graphisme:
Gran Turismo Sport déçoit. C’est joli quand même, les effets de reflet sur les carrosserie sont bien reproduits de même que les effets de lumière mais y’a de l’aliasing ici et là… On est dans l’ensemble loin du résultat à la définition à couper au couteau d’un Forza Motorsport 7. Enfin la non prise en compte des dégâts sur les véhicules est assez irritable depuis le temps…

Gameplay
Bizarrement, le jeu est plus jouable à la manette qu’au volant. Ce comportement et le côté online compétitif confirme la volonté de Polyphony d’en faire un jeu mi arcade mi simulation. On est donc moins dans la mécanique pure du gameplay classique même si la conduite en générale n’a pas vraiment changé.

 

Durée de vie
offline:
Ce mode est techniquement pas possible…pourquoi me direz vous? Et bien GT Sport impose une connexion internet même pour jouer en solo…de même que les sauvegardes. Passé ce tracas des années 2010’s, le mode carrière est plus ou moins un mode permis qui permet de vous familiariser avec les différentes techniques de conduite pour attaquer le online. On retrouve aussi un mode arcade pour vous familiariser avec les différents circuits, un mode contre la montre et même un mode VR. Bonne petite chose, on pourra jouer à 2 en local en écran splitté, de plus en plus rare de nos jours! La compétition contre l’IA sera comme à son habitude face à des voitures qui suivent un raille et ne vont pas s’adapter/réagir en fonction de notre conduite …

 

Online:
C’est principalement pour ce mode qu’est fait ce jeu. Pour vous amuser, vous pourrez rejoindre des salons pour faire des courses mais et c’est le plus intéressant, il y a des events de compétition saisonnier (en gros chaque semaine). Ces events vous donnent accès à 3 types de courses pour des sessions de 20min. Vous aurez alors le choix de faire vos essaies pour améliorer votre temps ou simplement vous entraîner ou y aller franco et affronter directement les autres joueurs. Cela colle bien avec la nouvelle volonté du jeu d’être plus arcade et accessible directement.

PSVR
Le PSVR propose 2 modes. Un mode passif, ou peut admirer sa voiture (comme si on était au salon de l’automobile) et… c’est tout. On ne peut même pas rentrer dedans…c’est bien décevant!
Un mode actif, où on peut conduire dans l’habitacle. La modélisation est vraiment bien faite et on se croirait vraiment dans un véhicule… la douche froide arrive quand on commence une course avec la chute de la définition avec des paysages bien pauvre. GT Sport s’en sort mieux que Drive club mais on est toujours du niveau PS2-debut PS3.. comme d’habitude avec la VR, les sensations et l’immersion prennent le dessus pour notre plus grand plaisir. Le seul bémol sera le fait que la compétition ne sera fera que face à un seul coureur…

Les plus:
Mode online bine conçu
Conduite plus accessible

Les moins:
IA archaique
Contenu faible par rapport au anciens opus
Pas de 3D

N’étant pas un fan de jeu de course de simulation, je ne suis pas mécontent de cette nouvelle direction plus accessible et plus directe. On peut aller défier online directement des joueurs du monde entier même si on a pas le niveau et on peut apprendre sur le tas. Au pire les défis sont toujours disponibles pour s’améliorer. Le seul défaut de ce Gran Turismo est de s’appeler GT… car il ne colle pas avec ses aînés. En revanche, c’est un bon jeu de course mi arcade mi simulation et bonne démo VR

Par ClarkLong

Share this Story

Related Posts